Nos villes jumelles

Bagnols sur Cèze est actuellement jumelée avec pas moins de 6 villes européennes !

http://www.jumelages-bagnols.fr/wp-content/uploads/2014/10/stadt-braunfels.gif

Braunfels

6 000 habitants - jumelée depuis 1959
Sa forêt, son château, ses rendez-vous à la Markt-Platz, sa bière locale, ses façades peintes et fleuries, ses bons gâteaux.

03/12/1958 : A l’instigation des délégués locaux du Mouvement Européen, en particulier Messieurs RECH, POULIQUEN, une rencontre du Maire, du syndicat d’initiative de Braunfels, était organisée ce jour à Bagnols sur Cèze, à la mairie. Y assistaient Monsieur BOULOT, Maire et conseiller Général, les adjoints Messieurs JARRIE, Docteur M MERCADIE, Messieurs GILLES, MARTICHON, MARSEILLE.

A l’occasion de cette entrevue, M. GILLES rappelait la phrase de Victor HUGO : « Si la France est l’esprit de l’Europe, l’Allemagne en est le cœur ».

C’est bien grâce aux responsables des villes d’Avignon et de Wetzlar que nos deux villes se jumelèrent. La décision fut prise en soirée. Ce sera chose faite le 14 mai 1959.

Consulter le site web de Braunfels
http://www.jumelages-bagnols.fr/wp-content/uploads/2014/10/newbury.png

Newburry

22 000 habitants - jumelée depuis 1971
Son canal, ses parcs fleuris, son gazon premier choix, ses " delicious tea-time ", ses soirées pubs...

En 1969, Braunfels fêtait les 10 ans de jumelage avec Bagnols, mais aussi les 5 ans avec une petite ville anglaise : Newbury. Le 24 mai de cette année, une délégation de Newbury était présente à Bagnols. C’est à l’occasion du 10ème anniversaire de jumelage avec Feltre que Bagnols se rapprocha définitivement de Newbury, le 14 avril 1971. Les villes de Braunfels et Feltre, étaient bien sûr représentées.

Après les rues de Braunfels et de Feltre, on inaugura l’allée de Newbury. Un discours remarqué, celui de Monsieur TATTO, Adjoint et représentant le Maire de Feltre, Monsieur BELLI empêché.

Consulter le site web de Newburry
http://www.jumelages-bagnols.fr/wp-content/uploads/2014/10/eeklo_logo.jpg

Eeklo

19 200 habitants - jumelée depuis 1976
Son académie d'art, son accent, son riche marché, ses moules- frites, sa bière trappiste, ses chocolats, ses pistes cyclables du plat pays entre Brugge et Gent.

La piscine de Bagnols sur Cèze avait accueilli en son temps l’équipe de France préparant les jeux olympiques. Ce fait ne passa pas inaperçu en Belgique. Une petite ville, entre Bruges et Gand dans ce plat pays chanté par J. BREL, abritait une équipe de natation aux titres les plus flatteurs. Les responsables cherchaient un bassin de dimensions « Olympiques » situé dans une zone arrosée par le soleil. Ce fut Bagnols.

En 1976, les belges signèrent la charte de Jumelage et les bagnolais la ratifièrent en 1977. Ce mois d’août vit donc les quatre villes : Braunfels, Newbury, Eeklo et Bagnols unies.

Les cérémonies furent présidées pour Bagnols par le Docteur BENEDETTI, Maire et Madame Marie Claude BOURDERES, Conseillère Municipale déléguée aux jumelages.

Consulter le site web de Eeklo
http://www.jumelages-bagnols.fr/wp-content/uploads/2014/10/carcaixent.png

Carcaixent

5 000 habitants - jumelée depuis 1982
Son soleil, ses oranges, ses concours de paella, ses " fayas ", folklore et pétarades, ses farandoles et nuits de fête.

1982, il semblait souhaitable que Bagnols se jumela avec une ville d’Espagne. L’évolution de la démocratie dans la péninsule ibérique et le fait qu’une très grande partie de la « colonie » espagnole de Bagnols et ses environs soit originaire de Carcaixent, a amené les responsables à se jumeler avec cette ville au sud de Valencia.

En rejoignant le comité des jumelages de Carcaixent, Cordulo FAYOS, le plus Carcaixentinois de Bagnols a beaucoup œuvré pour ce jumelage.

Consulter le site web de Carcaixent
http://www.jumelages-bagnols.fr/wp-content/uploads/2014/10/kiskunfelegyhaza.png

Kiskunfelegyhaza

33 000 habitants - jumelée depuis 2010 Ses décorations de faïence, ses tuiles brillant sur les toits, son " Musée Kiskun ", ses fruits et légumes, ses poètes célèbres, son église baroque.

Kiskunfélegyhaza était jumelée avec Braunfels, pendant de nombreuses années ses citoyens ont participé à des échanges avec Bagnols et ses villes jumelles.

Kiskunfélegyhaza était déjà jumelée à Die depuis 1993. Pendant de longues années, nous avons pensé qu’une ville ne pouvait pas se jumeler avec 2 villes d’un même pays.
En 2010, ayant appris qu’il n’y avait aucun empêchement Bagnols et Kiskunfélegyhaza ont officialisé leur jumelage.

Consulter le site web de Kiskunfelegyhaza
http://www.jumelages-bagnols.fr/wp-content/uploads/2014/11/feltre-logo.png

Feltre

22 000 habitants - jumelée depuis 1961
Ses montagnes, son château médiéval, son riche passé culturel, sa mairie de Palladio, ses fresques sur les façades, sa culture musicale, sa bière brassée sur place, ses fromages, son esprit montagnard.

Lorsque le choix de Marcoule fut fixé par les responsables du C.E.A. il fallut trouver une ville qui voulut bien accueillir l’afflux des futurs techniciens. Orange, puis Pont Saint Esprit se récusèrent. Bagnols sur Cèze, petit village du Gard-Rhodanien, grâce à la vision et au courage de son Maire, accepta ce défi. Les Escannaux et la Citadelle furent entrepris ; bâtiments, tours, lycée, terrain de sport, piscine, pyramide sortirent rapidement de terre.

Parmi les responsables du chantier, un italien de la région de Feltre, Monsieur MIONE, qui n’eut cesse de jumeler la cité transalpine avec Bagnols. Ce fut réalisé en 1961, Monsieur BRAHIN étant le Président des jumelages.
Mais pendant 3 ans, ce jumelage ne fut qu’officiel et lors de la semaine européenne les 13 et 14 juillet 1964, à Bagnols, Monsieur DON GIOVANI devait déclarer : « Rentrant de Bruxelles, c’est un peu par hasard que nous sommes passés à Bagnols. Je prends l’engagement de répondre du comité de jumelage Bagnols/Feltre. La population doit y être associée ». Ce fut fait.

La délégation italienne était composée de Messieurs SISTO DELLA PALMA, Conseiller Municipal, DON PEROTO, Président du comité, GABRIELLI, secrétaire du cercle des étudiants et TURRIN, représentant les étudiants et bien sûr de DON GIOVANI.

Consulter le site web de Feltre